Je suis diplômé de l’EKMA, école de kinésiologie, depuis 2008.

La « Santé par le Toucher » (Touch for health) repose sur la relation entre le système musculaire et tous les autres systèmes du corps humain. Ainsi, à chaque méridien d’acupuncture correspondent des muscles. En testant ceux-ci, on établit un bilan énergétique. Les moyens de rééquilibrage utilisés viennent en partie de la médecine chinoise et en partie de la chiropractie.

Actuellement connue dans le monde entier, cette méthode a été le départ d’autres kinésiologies spécialisées qui utilisent le test musculaire pour accéder au langage du corps. Toutes sont enseignées à l’EKMA dont je suis issu.

Je travaille donc en relation avec votre inconscient corporel. L’avantage de cette pratique est -entre autres- qu’il n’est pas nécessaire de verbaliser. Il ne s’agit pas d’une thérapie, les blocages peuvent ainsi être travaillés sans passer par le mental, sans avoir forcément à revivre les émotions d’un événement délicat.
La séance a lieu en cabinet, habillé, d’abord debout puis allongé sur la table pour plus de confort. J’utilise le test musculaire et effectue les corrections nécessaires pour votre mieux être.
La séance dure en moyenne d’1h à 1h30 et coûte 60 euros. Certaines mutuelles prennent en charge ce type de prestation je peux vous fournir une attestation de visite.
Vie privée, santé, réussite professionnelle, difficultés scolaires, sport, traumatisme, douleur récurrente… Le champ d’action de la kinésiologie est très large et est accessible à tous : in utéro, bébé, enfant, adolescent, adulte.
Pour les petits enfants, c’est avec le parent que je travaille grâce à un transfert temporaire.

Car quand la personne ne peut être testée directement, il est possible d’utiliser une autre personne pour réaliser la séance. C’est le cas notamment pour les bébés et enfants de -10 ans.
Comment est-il possible de faire cela ? Il s’agit d’un transfert énergétique de la « conscience » du donneur au receveur avec l’accord des deux « conscience ». Et les résultats sont semblables à une séance « normale ».
Ce type de séance peut se réaliser avec ou sans la présence de l’enfant par exemple dans ce cas d’un travail sur un enfant. Il est intéressant je trouve que l’enfant soit présent car nous pouvons observer « en direct » certains changements chez lui.

Dans le cas où la personne ne peut pas se déplacer, je peux réaliser cette séance de la même manière, à distance, et faire un compte rendu téléphonique.

Il est possible de réaliser une séance avec une personne en situation de handicap dès lors que l’on peut tester un muscle.

Un minimum de 2 semaines entre chaque séance est nécessaire.

1 à 3 séances maximum suffisent la plupart du temps pour travailler un blocage.

Je vous propose de visionner cette vidéo du fondateur de l’EKMA.

Retrouvez plus d’information sur l’école ci-après :

ekma